L’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est une maladie peu connue du grand public, encore trop souvent sous diagnostiquée, mais qui frappe un nombre important et croissant de nos contemporains. Selon l’âge, le sexe et les critères de calcul, on estime jusqu’à 26 % de la population qui souffre d’apnées du sommeil.

Causes de l’apnée du sommeil

Les causes de l’apnée du sommeil sont d’origines diverses. Elles peuvent être catégorisées en deux grandes familles :

  • Apnées du sommeil d’origine métabolique – aussi appelée « syndrome d’apnées obstructives du sommeil » (SAOS). Elle résulte d’efforts respiratoires pour lutter contre une « obstruction » des voies aériennes supérieures (nez, bouche, pharynx, larynx).
  • Apnées du sommeil d’origine neurologiques – appelées « syndrome d’apnées centrales du sommeil » (SACS). Il s’agit d’une anomalie du contrôle de la respiration.

Conséquences de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil impacte négativement la qualité du sommeil en réduisant la durée du sommeil profond et paradoxal par des micro-éveils. Elle peut être responsable de :

  •  Somnolence : Elle provoque des périodes de somnolence pendant la journée et peut générer de l’irritabilité, une baisse de la libido et parfois un état dépressif.
  • Troubles cardio-vasculaires : Elle peut aussi être associée à l’hypertension artérielle et à d’autres troubles cardio-vasculaires car elle diminue la pression partielle en oxygène dans le sang.

This post is also available in: Allemand Anglais